Accueil
 
  Tribune Libre

 
Solfège ou musique ?... - le 26/02/2008 11:48  

Fromage ou dessert ?…

Depuis trente ans, Euterpe défend une conception de l’enseignement musical qui n’a pourtant rien de révolutionnaire ni de farfelu : la Musique, comme le langage, s’apprend d’abord par imitation; les principes - les règles - suivront.
A-t-on jamais demandé à un bambin de savoir lire pour pouvoir parler ?

Pourtant, nous sommes régulièrement amenés à justifier notre position. Comme si l’absence d’une classe de solfège obligatoire envoyait nos élèves dans le mur. Quelle hérésie ! Depuis que la Musique s’écrit, elle se transmet par une pratique “vivante”, sur l’instrument, du maître à son élève. La codification de l’écriture musicale se découvre et s’apprend subséquemment.

Et même si les classes de solfège - d’écriture - peuvent trouver leur raison d’être dans des écoles formant les futurs professionnels, il est stupide d’imposer ce modèle à des millions de musiciens amateurs... et qui souhaitent le rester.

L’archaïsme du système français d’enseignement musical confine, hélas, au massacre : les plus petites écoles de musique “singent” le schéma directeur du Conservatoire. Résultat : des charrettes d’exclus, de dégoûtés - à vie souvent - de la Musique.

La Musique, art sublime, intemporel, universel… Faut-il donc tant de souffrances, à si peu d’élus, pour gravir l’Olympe ? La passion, l’amour de la vie, ne suffisent-ils pas pour apprendre à taquiner joyeusement notre muse ?

J.Ph. Matthys
PRÉSENTATION
Historique  
Cadre juridique  
Locaux et matériel  
Activités annexes  
Prestations diverses  
Euterpe, les chiffres  
L'album  
Nos partenaires  
Contact  
ENSEIGNEMENT
Pédagogie  
Formations  
Cadre pédagogique  
Professeurs  
ACTUALITÉ
Tribune libre  
Nouveautés  
Activités  
Annonces  
© www.euterpe.fr 2005